Port du masque en entreprise : quand peut-on enlever son masque ?

Depuis le 1er septembre 2020, il est obligatoire de porter le masque dans les lieux de travail fermés et partagés. C’est ce qui ressort du nouveau protocole sanitaire en entreprise, élaboré par le Ministère du travail. D’ailleurs, d’après le même ministère, le non-respect de cette obligation expose les salariés contrevenants à des dispositions prises par leur entreprise. Mais concrètement, est-ce qu’il est possible retirer son masque au travail ?

Les situations où vous pouvez enlever votre masque

En consultant ce protocole sanitaire en entreprise qui a été publié le 31 août, on constate toutefois que le principe du port systématique du masque est susceptible de s’adapter aux circonstances. Ainsi, la carte ou le dispositif de circulation du virus détermine la possibilité de dérogation du port de masque.

Zone verte

Les salariés sont autorisés à ôter temporairement leurs masques durant une partie de la journée si des barrières de protection comme du plexiglas ou de la vitre peuvent être positionnées entre les bureaux de travail. Il en est de même si les salariés peuvent porter des visières ou si le système d’aération ou de ventilation fonctionne bien et qu’il est bien entretenu. Cependant, cela suppose la mise en place d’une politique de prévention incluant « une mesure de gestion efficace des sujets symptomatiques » et le «référent Covid-19 » par définition.

Zone orange

Le retrait temporaire des masques est également autorisé si les conditions de la zone verte sont remplies. En plus, il faut que les locaux possèdent un volume assez grand et qu’un extracteur puisse faire sortir l’air par le haut.

Zone rouge

Les conditions précédentes doivent être respectées. De surcroît, il est indispensable que les locaux disposent d’un système d’aération mécanique et que chaque salarié dispose d’un espace de 4 m².

Les autres dérogations

Le fameux protocole sanitaire en entreprise prévoit également des situations où les salariés peuvent enlever leur masque. Ainsi, s’il travaille seul dans un local, il peut le faire. Le secrétariat d’État recommande cependant le port d’une visière à la place du masque si le salarié doit faire « des efforts physiques intenses » en atelier. Mais cela implique que l’espace soit bien ventilé et la densité de individus présents dans celui-ci ne soit pas trop importante. Enfin, en open space, il est possible de faire des « pauses » et de retirer son masque si plusieurs critères dans le protocole sanitaire sont réunis, en fonction de la zone contaminée par le virus.